Aux 4 coins du cercle

50%Livres

 

Aux 4 coins du cercle (roman)

 

 

4 coins« Aux quatre coins du cercle », Chloé est une petite fille qui rêve beaucoup. Tout ce qui l’entoure est motif à la rêverie. Ses parents, François et Agnès, divorcent. Heureusement, la Tata et la cousine sont là. Chloé grandit, on apprend son homosexualité alors qu’elle enterre cette mère trop souvent absente. Au fait, cette mère est-elle vraiment décédée ? Ou est-ce encore une invention de Chloé. Invention pour se rapprocher de ce père mort tout de suite après le divorce. Et lui, comment est-il mort ? Accident ou suicide ?

Mon intention

Le cadre de « Aux quatre coins du cercle » prend sa source dans ce que j’appellerai une béate réalité. Le personnage principal évolue dans le monde et dans son monde, où une maman peut et mourir et vivre selon l’humeur de Chloé. Mon premier souci était de mettre en scène une jeune femme qui n’abandonne pas ses rêves de fillette et décide d’arranger l’écrasante réalité qui tue.

Combien de personnes rêvent d’autres choses ? Gais ou tristes, ces rêves se valent tous. Ne fait-on pas avec ce que l’on a ?

Chloé a décidé qu’elle arrangera les choses, au point que la schizophrénie devient le remède, la drogue contre l’absence. Toutefois, car il y’a toujours un « toutefois » dans les romans, le refuge peut être pire que le problème. La mort rêvée peut devenir la mort, tout court.

L’originalité du livre réside dans la multitude de points de vue offerts au lecteur. J’ai toujours vu la réalité comme un phénomène multiple. Pour traduire cette sensation de duplicité du monde, je propose au lecteur un témoignage des mêmes faits par plusieurs personnages. Mon souci est surtout de faire passer l’idée que l’imaginaire n’est jamais loin.

Extraits

« J’ai compris en n’apercevant pas mon reflet dans l’eau qu’il n’y serait plus. À sa place, le visage d’une autre flottait sur l’onde. Visage anonyme qui un peu comme ces photos sur les tombes n’appartient plus à personne. Alors j’ai encore tiré, tiré, tiré, tiré sur cette image qui me souriait sans pouvoir l’effacer. C’était comme quatre flashs dans la solitude d’un photomaton, à la sortie d’une gare qu’on ne connaît pas. »

« Là-bas…, tout au loin, au Canada dort une femme qui a tué parce qu’elle m’aime. Et moi aussi je me dois de lui ressembler, de ne pas laisser quiconque éloigner papa de moi. La nuit enveloppe mes gestes de silence et les étoiles guident mes mains sur le sentier terrible de la vengeance. Je sais que les bruits de semelles qui se pressent dans le couloir ont deviné mon projet… mais ce soir, la nuit est claire. »

Des lecteurs sur Amazon s’expriment

« Il est rare de tomber sur un bouquin autant surprenant dans la forme que dans le fond.
À lire. » par Rasko

La version papier de Aux 4 coins du cercle est publié aux éditions Chloé des Lys.

Aux 4 coins du cercle, version Kindle sur Amazon (2,99 euros).
Aux 4 coins du cercle
, version papier sur le site de l’éditeur (13,60 euros).

Vous avez lu ce livre ? Vous souhaitez me faire part de vos remarques, je me fais un devoir de répondre à vos questions.

Orin